Leclair Carole (52 ans) St-Constant - Québec

Dalida était la chanteuse préférée de mon père. Je l'aimais, tout comme lui et j'ai appris à l'aimer de plus en plus au fil des années. J'aimais sa façon d'interpréter ses chansons, sa voix chaude et sensuelle, sa beauté et sa tristesse qu'on pouvait voir dans ses yeux. C'était une grande chanteuse et je l'aime toujours. Je la fais entendre à mes enfants et tout comme mon père et moi, ils l'aiment aussi. Nous ne t'oublions pas Dalida!

Nadi Tremblay (28 ans) Canada

Bonjour à vous. J'ai commencé à écouter les chansons de Dalida à 23 ans environ, suite à des pubs télé. Je me suis procuré ses compilations et je les écoute encore. Et les écouterai toujours probablement. Ce sont des chansons qui résistent au temps. De très belles mélodies. Je l'adore parce que c'était une passionnée, une fonceuse. Elle n'a pas été chanceuse côté coeur et ça me touche aussi. Je fais écouter ses chansons à des personne de mon âge. Nous ne somme pas beaucoup. Qu'importe! Moi je l'aime!

Joannie Dupuis Montréal

Dalida a été l'idole de mon adolescence et je ne peux toujours pas m'empêcher d'écouter encore et encore ses plus gands succès. Je l'ai découvert par un heureux hasard... je zappais et je suis tombée sur un documentaire la consernant. J'ai tout de suite été complètement captivée par elle. Avant qu'ils en viennent à parler de sa mort, je voulais absolument aller la voir en spectatcle et je n'ai pas pu accepter sur le coup l'annonce de sa mort. Ce ne pouvait pas être vrai... J'ai donc pleuré! C'est ce qu'elle dégage, c'est sa vie, c'est son évolution, c'est toutes les épreuves qu'elle a traversé, c'est sa voix, se sont ces gestes, c'est sa grâce, sa beauté touchante. Le souffle nouveau de sa jeunesse et de sa musique exotique. La joie de vivre de ses rythmes envoutant. La douce tristesse de ses chansons mélodiques. L'ardent désir d'être Dalida. Je trouve cela merveilleux de voir autant de personnes de tout âge confondu démontrer autant d'amour pour cette femme unique. Elle vivra toujours dans nos coeurs et je suis persuadée qu'il y en aura d'autres qui suivront le pas après nous. Elle fut pour certains une idole, une maîtresse, un but, une confidente, une amie, une soeur et tant d'autres besoins. Je t'aime Dalida.

Éric Lévesque (21 ans) Quebec

Dalida étais plus qu`une chanteuse, elle était le recit d'une vie. Toute sa vie passait par la chanson (son regard, ses gestes) elle reste immortelle

Marielle Lavergne (46 ans) St-André Avellin

Dalida était une grande chanteuse. Elle avait une belle voix et savait charmé. Ses chansons me fesait rêvé. J'aime fredonné ses chansons. Et surtout quand j entend ses chansons à la radio, j'augmente le volume. Elle restera à jamais dans ma mémoire et dans mon coeur.

Élise Ménard (57 ans) Montréal Québec

'ai besoin de Dalida. Je ne pourrais vivre sans elle. Parfois, j'arrête tout et je vais la voir et l'écouter sur le net. Ne me demandez pas pourquoi, c'est viscéral. Il y a plein de chanteuses aujourd'hui mais elles m'ennuient toutes. Ça sent le marketing à plein nez et je n'ai pas de temps à perdre.Cher Orlando, je vous ai vu dans un magazine l'autre jour et j'étais contente de voir que vous sembliez bien vous porter. J'aurais une question à vous poser; pourquoi avez-vous pris le nom de votre frère ainé et qu'est-il advenu de lui? C'est peut-être une question trop personnelle et si c'est le cas, vous n'avez pas besoin de me répondre. Mais sinon, j'aimerais bien savoir. De savoir que vous êtes toujours là est important pour moi.
Élise

Marc Chalifoux (49 ans) Gatineau

En cette journée toute spéciale, j'aimerais me joindre à la grande famille qu'est le Public de Dalida et non pas pleuré mais se réjouir de toute la beauté, vérité et intégrité que fut et reste Dali pour nous tous. J'ai pu visionné Dalida Le film hier (02 mai) chez-moi, à Gatineau au Québec, et croyez-moi, la prestation de mlle. Alviti restera remarquable et à jamais un hommage inoubliable à notre Dalida. Marc Chalifoux, Gatineau, Qc.

Steeve Trudel - Montreal

3 mai 1987 en fin d'après-midi ma mère vient vers moi dans le salon pour m'annoncer ton départ.
Dalida s'est enlevé la vie!. C'est étrange comment on se souviens de certains moments de la vie, comme celui-là. Toi qui a bercer une partie de mon enfance avec ta voix si particulière. Encore aujourd'hui cette voix est toujours là. Les Gigi Lamoroso, Les gitans, les Bambinos,les belles paroles et paroles et toutes tes chansons n'ont rien perdues de l'intensité de l'émotion que tu voulais nous transmettre.
C'est encore plus particulier de savoir que dans un an j'aurai l'âge de ton départ et que comme moi tu ne pouvais dormir dans le noir total. Toi la fille du soleil, toi qui voulait être aimé plus grand que l'amour lui-même. Tu auras lutter jusqu'au bout par ton passage parmi nous à chercher à travers tes relations amoureuses la lumière de la reconnaissance. 30 ans plus tard on se souviens encore de cette italo égyptienne. Malheureusement cette vie t'aura faucher le cœur plus d'une fois. Il y a toujours une chanson accroché à nos souvenirs, il y a toujours une chanson ,quelle nous fasse pleurer ou sourire. Un merveilleux film sur ta vie a prit les écrans pour qu'on ne t'oublis jamais et pour ainsi mieux comprendre toute la détresse qui t'habitait sous ses milliers de paillettes et de stras pour nous faire rêver mieux. J'espère que maintenant d'où tu es tu auras trouver là-haut ce que tu cherchait désespérément ici-bas..... L'amour vrai.

Alexys Markos Kavadias - Joliette

Je suis tombé sur Dalida en écoutant un reportage sur Monmartre. Lorsque j’ai entendu sa voix, ça tout de suite été le coups de foudre! je me suis donc acheté des cd et ai apris le répertoire par coeur. je ne me lasse jamais de l’écouter! Un soir, lors de notre voyage à Quebec, nous avions décidé d’aller manger dans restaurant italien. Dans le menu, il y avait les linguine gigi l’amoroso. J’ai pris les pennine alfredo, comme à l’habitude. Ce soir là, un accordéoniste est venu à notre table et nous avons chanté... Gigi L’amoroso!

Daniel Gagnon - Trois-Rivières

Une femme merveilleuse. J'ai été à Paris pour voir sa maison, pour voir la Place Dalida et pour lui rendre visite au cimetière. J'ai lu le livre de Catherine Rihoit. J'ai vu le film Dalida de Lisa Azuelos quatre fois au cinéma et j'ai acheté la bande sonore du film.

Fan club

club

Mise à jour

miseajour

Discographie

dizscographie

Biographie

Biographie officielle Dalida

Paroles de chansons

parolesdechanson