• Acceuil
  • Acceuil

Charles Aznavour

charles aznavour"...C'était une femme incroyable elle a surmontée toutes les épreuves de sa vie, je ne comprends pas ce qui vient d'arriver. C'était une maie comme il en existe peu dans ce métier, elle était solaire elle était importante dans ma vie, car depuis le début des années 50 nous avons commencé ensemble et nous nous sommes jamais perdus de vue. Elle va manquer elle sera irremplaçable..."
Charles Aznavour n'a jamais manqué de lui rendre hommage. En 2000, il écrit et enregistre spécialement pour Dalida, qu'il lui dédié à chacune de ses interprétations : « De la scène à la Seine ».
 
DALIDA ET CHARLES AZNAVOUR
Charles Aznavour rencontre Dalida en 1956. Impressionné par son charisme, il lui propose d’être au programme de son prochain Olympia au mois de mars 1957 et lui écrit cette même année "Aie mourir pour toi" (qu'il reprendra également) et "Pour garder".
De cette rencontre, une amitié sincère naîtra entre les deux artistes.
En 1964, pour la rentrée de Dalida à l'Olympia, Charles Aznavour lui composera « La Sainte Totoche ».
Et pour la télévision, en 1967, ils s'amusent à interpréter en duo "Quand on s'aime".
Au cours des années 70, en reconnaissance de cette longue amitié, Dalida enregistrera secrètement « La Mama» à l'occasion d'une émission de télévision à laquelle Charles Aznavour devait participer. Finalement, pour différentes raisons, Charles Aznavour ne pourra y participer et ce titre restera en studio et ne sera jamais diffusé.
Orlando, en 1996, présente ce titre sur l'album "A ma manière" et Charles Aznavour découvrira cette version, qu’il qualifiera d’émouvante. Il évoquera alors Dalida par ces mots : « …C’était une amie, une femme exceptionnelle. Elle est avec Edith Piaf la plus grande interprète de la chanson française... ».

 

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok Je refuse