• Biographie
  • Biographie

Ciao Bambina

Dalida éternelle

mai87

Madone avant Madonna, Chanteuse caméléon, et surtout dame de cœur, Dalida vivait une vraie relation passionnelle avec son public. L’annonce de sa disparition, au soir du 3 mai 1987, a fait une foule d’orphelins, en France et un peu partout dans le monde. Cruel paradoxe pour cette femme sans enfants. Pas un magazine, pas un quotidien ne continue de lui consacrer sa Une 25 ans après…

Car bien au delà des cercle de ses aficionados, la Bambina continue de fasciner public et media. Mieux qu’aucune autre, Dalida a incarné pendant près de quarante ans un certain idéal féminin, à la fois proche et fatal, relevant au fil des années de nouvelles facettes de sa personnalité, et aussi de nouvelle failles.

Le 2 mai 1987

  • message

  • dalida 1987


Samedi 2 mai 1987, il est 20h00, après avoir donné congé à son personnel, Dalida prend un verre, le remplit de whisky et sort plusieurs flacons de somnifères.
Elle monte dans sa chambre, brosse longuement ses cheveux et revêtit un déshabillé de satin blanc.
 
Sur une feuille de papier, elle écrit :
« La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi. » Elle le pose bien en évidence sur sa table de chevet. Elle se dirige vers son lit, un grand lit garnis de coussins. Elle s'y installe en position demi-assise et pose devant ses yeux une paire de lunettes noires. Lorsque c'est fini, sa main s'approche de la veilleuse et l'éteint. Pour la première fois de sa vie, elle dormira sans lumière.
Elle n'a plus peur de l'obscurité. 
 

Le 7 mai 1987

 

  • Obsèques De Dalida 7 mai 1987

  • 03

  • 04

  • 05

  • 7mai

  • 06

Le 07 Mai 1987 à 11h00 du matin la cérémonie à lieu en l’église de la Madeleine.
Paris rend un hommage national à Dalida le 7 mai 1987, lors des obsèques à la Madeleine

Plusieurs milliers de personnes anonymes se sont entassé des 8h00 du matin sur la place de la Madeleine. Le quartier a été fermé, aucune voiture n’est autorisée à circuler. La cérémonie est retransmise à l’extérieure. L’orgue joue Malher, puis « Cia ciao Bambina ». Des centaines d’amis, personnalité du monde du show- biz et de la politique internationale sont venus lui rendrent hommage. Au cimetière la chorale des « Petits chanteurs à la croix de bois » lui offriront un dernier hommage.

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok Je refuse