• Acceuil
  • Acceuil

Charles Trenet

trenet

"..C'était une artiste complète et une grande femme de cœur, très humaine. Je ne comprends pas son geste mais je le respect. Nous nous étions tellement amusé ensemble, lorsque je lui avais écrit "Le visage de l'amour" il y a à peine plus d'un an. C'est terrible la solitude des artistes et je veux garder le souvenir de son sourire..."

DALIDA ET CHARLES TRENET
En 1958, après avoir assisté à un concert de Dalida à Bobino, Charles Trenet avouera publiquement pour le magazine « Music-hall » : « Quelle femme ! Quelle personnalité ! Je suis conquis… ».
Depuis cette date, ils se rencontreront régulièrement tout au long de leur carrière.
Lors d’une émission de télévision en 1971, Charles Trenet accompagne au piano Dalida pour interpréter ensemble "Que reste-t-il de nos amours ». Conquis par son interprétation, il l’incite à l’ajouter à son répertoire. Alors Dalida travaille sur ce projet, puis enregistre ce titre qui sortira sur un album l’année suivante.
Charles Trenet se dit fier de cette version.
En 1976, à l’occasion d’un album de reprises « Coup de chapeau au passé », Dalida lui reprendra l'un de ses plus grands succès, « La mer », dans une version plus nostalgique. Lorsqu'on lui demande son avis sur cette version, il répond :
« Dalida est la sirène de ma mer… ».
Au mois d'octobre 1985, Dalida est la vedette du « Jeu de la Vérité ». Charles Trenet, fidèle à son amie, suit l'émission avec grand intérêt. Interpellée par l’amour et l’enthousiasme du public, Dalida avouera que son public a le « visage de l’amour ».
Extrêmement touché par cette déclaration, Charles Trenet décide de lui composer une chanson qui aura pour titre « Le visage de l’amour ». Très honorée par cette composition, Dalida donnera à cette occasion le même titre à son dernier album en 1986.

 

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok Je refuse