• Clips vidéo
  • Clips vidéo

Anthony Clévenot (34 ans) Nancy

J'ai commencé à m'intéresser à Dalida au milieu des années 90, ma grand mère m'avait acheté le Best of "Les années Orlando" (1997), parce que j'aimais bien ses succès, et je crois que c'est le remix de "Salma ya salama" qui m'avait donné envie de m’intéresser à elle. J'ai tout acheté par la suite, d'abord les remixes, quelques "Best Of" et ensuite l'intégrale en 2009. Je ne l'ai malheureusement pas connue de son vivant, j'étais trop petit quand elle a choisi de nous quitter, mais au delà de mon admiration pour sa voix, et ses chansons, il y a son parcours artistique atypique qui me fascine et qui fait qu'on parle toujours d'elle, même 30 ans après sa mort... Et bien sûr, sa personnalité, une femme fragile, sensible, que l'on ressent avec un grand coeur, et un vrai caractère aussi ! Les épreuves de sa vie me touche aussi bien sûr, tout ce qu'elle a vécu. Je fais partie de ceux qui ont été rejetés pendant leur enfance, pour une différence, un style qui ne plait pas... Bref, et malheureusement ça nous poursuit toute notre vie. On doit vivre avec et en faire une force pour avancer ! Une artiste comme Dalida aide les gens comme moi à vivre mieux, à avoir une passion, à rêver. On se retrouve en elle !
J'aurais tellement aimé qu'elle soit plus forte que sa souffrance, qu'elle trouve l'amour et qu'elle soit épanouie, pour continuer à chanter... Je crois que je n'accepterai jamais sa mort, même si je peux la comprendre. Les albums remixes m'ont consolé quand même car je les adore, et c'est une manière de la retrouver ! Je trouve que ça manque aujourd'hui...
En tout cas je reste un grand amoureux de Dalida, je ne me lasse pas de l'écouter... Et il y a quelques années, j'ai rêvé d'elle. C'est arrivé qu'une seule fois. J'étais en train de dormir, et quand je me suis réveillé, elle était à côté de moi, elle me regardait d'un air bienveillant, et elle souriait.
Elle avait l'apparence de l'époque 1977 - 78, J'aime à croire qu'elle est venue voir en spirituel... Et ça me fait du bien ! Voilà pourquoi j'aime Dalida.

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok Je refuse