• Clips vidéo
  • Clips vidéo

Témoignages

France

Mathias Goupil Guicheteau (17 ans) Le bernard

Bonjour, comme beaucoup d'entre vous je pence je suis un fan de Dalida. Je n'ai que 17 ans certes mais j'ai découvert Dalida depuis tout petit grâce à ma sœur je n'accordait pas beaucoup d'importance à un chanteur en particulier à ce moment la mais depuis quelque année Dalida hante toutes les chansons que je chante je revis avec tristesse le film de sa vie qui est passé en 2005 sa tragique vie d'amour, de tendresse et de larme. Dalida a décidé de mettre fin à ses jours pour cause de trop de malheur elle à perdu tous ses maris les uns après les autres pour finir par se raccroché à un homme qui ne la méritait même pas le compte de saint germain. Enfin bref ... je fais honneur à Dalida en faisant des spectacles de transformiste en Dalida. Mais je n'égalerais jamais la voix et la beauté de Dalida, car la seul qu'il le pourrait c'est elle même/ Vive Dalida et qu'elle puisse encore vivre à travers le temps et les années.

Stephane Grebet (34 ans)

oui dalida tu es toujours dans coeurs et a jamias ravee au fond de notre ame pas une journee on ne pense pas a toi tu represente tant a nos coeurs tu es si formidable si belle que la vie a choisie tn destin que tu voulais nous t aimons et a jamais on t aiment

Frederique (44 ans)

superbe site que d'émotions en l'entendant chanter que de souvenirs, nostalgie, Dalida fait partie des moments inoubliables de mon existence et des personnes que j'aime

Patrice Andre (28 ans) Carvin

dalida tu as etais une artiste hors normes avec tes chansons qui resteront eternelles et toi tu resteras tj ds nos coeurs on t'aime et on t'aimeras tj

Eric Casella (40 ans) Nice

j ai 40 ans j adore dalida cela restera une enigme ?? Pourquoi est elle parti??? j espere que l on saura la vérité !!!!! Dalida a toujour été mon idéal féminin ses long cheveux trop super sexy!!!! un corp de reve !!! c est dommage que lon ne la voit pas a la télé ou sur les ecrans ...il n y a jamais d hommage a cette Magnifique Femme ou tres peu .... je l entend autour de moi !! Elle nous manque .... Quoi dire de + meme avec des gamins de 20 ans qui la connaisse et qui l adore!!!!!!!!!

Pascal Leblond (42 ans) Asnières Sur Seine

Bonjour, mon prénom est Pascal, je réside en Ile de France depuis quelques années et viens ici apporter ma contribution en remerciements à l'émotion que suscite la voix de Dalida. J'ai la charge de la Direction Commerciale d'un Groupe qui gère 10 Imprimeries en France, ne suis pas coutumier de fan club et ai collaboré à l'impression de quelques jaquettes de ses CD. Amoureux de la musique depuis toujours, en particulier de la pèriode dite Classique et plus précisemment baroque, dans un tout autre registre, ressentir, la même force dans un chant de Dalida. Cette force des êtres d'amour. Certaines de ses chansons expriment clairement autant d'amour que nous pouvons en percevoir dans certaines oeuvres de Bach, Lully, Mozart et bien d'autres géants du genre. D'un autre temps, certes, mais avec une émotion à fleur de peau. Je viens ici pour remercier Orlando, et ceux qui étaient les proches de Dalida qui ont su capter, l'incroyable être d'émotion que pouvait être cette femme et qui l'ont aidé à accomplir son destin. Je ne ferai preuve d'aucune originalité ici, et avec l'envie, au moins une fois dans ma vie de comter ma petite histoire et ma rencontre avec cette femme. La transmettre à Orlando, et témoigner de ce petit, mais grand instant. D'exprimer le sentiment ressenti à un age ou les êtres de lumière se reconnaissent. Comme pour beaucoup de vacances scolaires, je profitais de découvrir Paris ou j'étais alors hébergé chez une de mes tantes. J'avais alors 8 ans environ et je m'amusais quotidiennement à faire le tour du paté de maison avec ce que nous appelions alors des "patins à roulettes". Cette petite rue du 17eme arrondissement est presque encore restée intacte, située entre le parc Monceau et l'Avenue de Wagram. Alors qu'en ce beau mercredi de printemps je m'initiai au "skate board" , ne métrisant pas cet "engin nouvellement débarqué", je me vis arrêté brusquement par une "trés grande" femme sortant de cette petite librairie de la rue Messonnier. Bien éduqué, et voyant que je risquai de blesser cette personne, je déviai autant que possible ma trajectoire pour éviter de la heurter. Malheureusement la chute au pied de cette grande femme fut inévitable. Lorsque l'on est petit, c'est fou comme les grandes personnes peuvent paraitre grandes, celle ci me parut géante . Comme beaucoup d'enfant, un bobo au genoux et les mains irritées. Levant les yeux au ciel, je découvrai un être d'une grande générosité, me sortant du sol qui m'avait absorbé. Accompagnant son geste d'un "tu ne t'ais pas fait mal mon petit?", Dalida m'a longtemps fixé. Au point qu'une émotion forte me saisi, sans qu'à cette age, je ne puisse identifier sa raison. Pire aujourd'hui, lorsque je repenses à cet instant, de ne pas savoir qui elle était exactement à l'époque, si ce n'est "la grande Dame qui chante à la télévision". J'ai le souvenir de sa gentillesse simple à m'aider a me redresser, son regard d'une intensité profonde, et ma peur de son "impressionnante" grandeur. Avec le recul à 42 ans aujourd'hui, quel nigot que de n'avoir pu lui dire ce que j'avais ressenti à ce moment? Comme je le fais aujourd'hui avec beaucoup des rencontres que je fais en temps qu'homme d'affaires, la timidité en moins et l'aisance en plus, lui dire ces mots: "Quelle chance de vous rencontrer Madame. Merci de m'aider. Puis-je vous inviter à rencontrer ma tata? Sa maison est au 17 de la rue, nous boirons une tasse de chocolat et nous parlerons, nous en avons tout deux bien besoin. Les mots que j'ai ressenti à l'époque mais qui n'ont alors jamais quitté ma bouche. Car c'est bien là ce qui reste de cette rencontre, ce regard et cette envie d'exprimer de Dalida, accompagné d'une grande émotion. Voilà ma petite histoire de cette brève et émotionnelle rencontre. Je la remercie de l'émotion qu'elle apporte à mon coeur lorsque je l'écoute chanter, et profite de ce mail, pour m'excuser du garçon "timide" qui l'a percuté a l'époque et qui a eu peur de discuter avec elle.
Au revoir Dalida. Respectueuemsent

Rémy Tafani (21 ans) Corse

Bonsoir, Tout d'abord je voudrais simplement dire que les seuls souvenirs musicaux de ma petite enfance 1992/93 sont les chansons de Dalida que ma mère écoute toujours d'alleurs, et qui maintenant se retrouve désormais dans ma bibliothèque. Je vis a Porto-Vecchio en Corse du Sud, ou Dalida a eu une maison dans la Résidence de Marina di Fiori, passage obligé pour moi chaque jours, et il n'y a pas un jour ou je ne pense pas a cette immense vedette mais surtout c'est incroyable femme que j'ai découvert au fil de documentaire, de biographie. Ce n'est certes pas de mon époque , mais j'ai lu et entendu plusieurs fois que Dalida est intemporelle et c'est en effet ce que je pense. Au regret de n'avoir pu un jour l'apercevoir dans la cité du sel... R.

Anthony Cailleteau (14 ans) Longué-Jumelles

Dalida... Pour moi tu es et tu seras toujours l'une des plus grandes interprètes connues. Ta voix, ton talent, ton style, mais aussi ta vie, parsemés de drames. Même si derrière les projecteurs et les robes de paillettes tu étais triste et seule, ton publique lui aurait toujours été là pour toi. De Bambino à Mourir sur scène, en passant par gondolier et salma ya salama, tes chansons sont toujours gravés dans la mémoire des français. Même si tu n'es pas la propre auteur de tes chansons, elles ont toujours sus exprimés tes sentiments (" Les hommes de ma vie" par exemples). D'ailleurs, le plus flagrant pour moi était que plusieurs de tes chansons prédisait ton suicide... A ma manière, mourir sur scène, ciao amore ciao, ... Enfin voilà, je t'aime Dalida ~.

Fanny Cayoun (11 ans) Hyeres

je connait la vie entiere de Dalida parce que je l'adore.

Louis Videt (16 ans) Romilly sur Scène

c'est toi qui désormais et depuis longtemps maintenant viens sacré mon sommeil , toi aussi qui me couronne au réveil ...
juste pour le dire et le redire, Dalida , je t'aime , t'aimerai toujours ....

Jean-Jacques Oger (64 ans) - Paris

Dalida est toujours présente dans le coeur de ses admirateurs et du public en général parce qu'elle a accompli durant sa carriére telle ment de mues qu'elle a touché plusieurs générations .Mais pour moi, mon souhait le plus cher c'est que Dalida devienne dans la légende de la chanson au même titre que les Piaf Gréco Barbara l'une des grandes interprétes au pantheon des inoubliables !!!

Marina Khaldi (46 ans) Paris

Plus encore que l'artiste, c'est la femme que j'admire. La femme dans toute sa dimension, spirituelle, amoureuse, profonde. Une beauté intérieure, par trop souvent bousculée, qui irradiait physiquement. Dalida est L'éternel feminin. Enfin, sa voix suave, mezzo-soprano voire contre alto, m'envoûte toujours. Che te voglio tanto bene Yolanda. Con tutto mi cuore.

Raymond (26 ans) Port-au-prince/Haiti

Dalida femme exceptionnelle! Dalida l'immortelle...

Stephane Grebet (35 ans) Allery/Somme

Tu es et tu resteras a jamais dans mon coeur tu es gravé comme le nom d'un enfant ta vie est copiée à la mienne je t'aime Dali

Stephane Leleux (19 ans) Ile St Denis

Dali je te connai depuis lage de mes 3 ans meme si la vie ne nous a pas fait nous rencontrer g vraiment l impression de te connaitre comme si tu etait la,j'aime chacune de tes chanson,chacun des mots roulants de ta voix latine, chacun de tes geste, tes regards je les connais par coeur oui dali je consacre ma vie entiere a toi car tu a eté pour moi bien plus q'une chanteuse tu me sauve la vie chaque jour c est grace a toi ke j ai compris que la vie est un combat et je me bat pour ne pas sombrer tu es un exemple dans cet art, on te disait chanteuse on te disait comedienne chanteuse et comedienne a la fois oui quel bonheur etait le tien en entrant sur scene quel malheur etait le tien a ton retour rue d'orchamps ta tristesse est communicative nous aurions tous aimé te sauver ce 3 mai 1987 mais que veux tu la vie est ainsi pleine de chose que l on ne peut controler une chose est sur nous t'aimons toujours avec passion et continuons d'avoir le visage de l'amour puisque c est le tiens!!!!!! pour en arriver la tu a sacrifié tes amours a la scene tu es remarquable Dali je t aime et ce jusqu a la fin de ma vie, allez maintenant je te laisse va petite etoile va!

Jean Quehen (60 ans) Dax

Ma passion pour Dalida n'a jamais cessé depuis l'âge de 8 ans jamais je n'ai autant de d'attachement pour une chanteuse; Elle m'a accompagné tout au long de ma vie, j'ai souvent suivi ses tournées, acheté disques, magazines, photos jusqu'à ce jour. Il n'y a pas de mystère Dalida était faite pour la gloire et les bravos. Dalida est restée dans la mémoire collective, pas un jour où son nom n'apparait dans la presse ou tout autre média, aucune chanteuse ne peut prétendre à ce statut même la grande Piaf n'a jamais été aussi présente depuis sa disparition.

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.